October 25, 2016

ORGATEC 2016: stand

Le stand Alias pour Orgatec 2016

Son architecture innovante et déterminante dans le cadre de la stratégie de communication de l’entreprise, destinée à incarner l’esprit et les valeurs les plus profondes de la marque, accompagnera Alias sur les plus grands salons de design.

Le stand, qui se présente comme un véritable édifice, très frappant sur le plan technique et de la communication, est signé des architectes Renato Stauffacher et Andrea Sanguineti, respectivement PDG et chef de la marque Alias.

Le concept est une structure modulaire, entièrement démontable et adaptable à différentes situations dimensionnelles (en hauteur comme en plan), qui va au-delà de la notion de stand « à usage unique » qui a cours habituellement dans les foires et salons.

Un lieu d’exposition imaginé comme un véritable produit, qui reflète la vocation technologique d’Alias pour les matériaux de construction, la notion d’esthétique et la durabilité.

Ce projet repose sur un squelette autoporteur, réalisé par TensoForma, solide mais léger sur le plan visuel, sur lequel viennent se greffer différents panneaux tenant lieu à la fois d’éléments de fermeture et de supports de communication. Une « peau » qui revêtira des caractéristiques différentes d'une fois sur l'autre : pour le salon de Milan, le matériau est translucide et, selon l'angle de vue, il devient transparent ou complètement opaque. L’esthétique du stand repose par conséquent sur l’essence des matériaux qui le composent et sur la manière dont ils sont assemblés.

Concrètement, le stand Alias est formé d’une série de colonnes qui soutiennent une structure réticulaire en aluminium à laquelle sont reliés l’éclairage, le graphisme et les supports des parois latérales du stand.

Ces éléments forment une cage technologique à l’intérieur de laquelle on vient placer des panneaux de couleurs et des matériaux différents, naturels et imprimés.

Les parois d'enceinte reposent sur le sol, soulignant la légèreté de la structure.

Le plafond suit la forme réticulaire de la structure et présente des ouvertures permettant d'orienter la lumière sur les produits.

Pour les parois, Alias a choisi Hexaben™ de Bencore : des panneaux alvéolaires d'aluminium à la forte connotation technologique mais surtout très esthétiques, légers, structurants et transparents.

L’éclairage du stand a été confié à The Tracking Magnet de FLOS : cette technologie exclusive intégrée dans un rail magnétique libère les lampes de leurs alimentateurs encombrants.

Le schéma d’exposition est libre et flexible : les produits sont soit posés par terre, comme sur les stands traditionnels, soit placés sur les rayonnages, véritable bibliothèque de produits.

Sur le plan planimétrique, le stand se présente comme un grand bureau open space : en traversant cette architecture, qui offre un panorama à 360° sur les produits, le visiteur plonge véritablement au cœur du bureau Alias, il s’imprègne de son ADN, de sa personnalité technologique et de son originalité.

Une géométrie orthogonale au sein de laquelle solidité et légèreté, concret et abstrait cohabitent de manière naturelle grâce à une conception de l’espace savamment pensée sur les plans esthétique et architectural.

Le nouveau stand Alias est un défi que relève l’entreprise, dans le droit fil de l’offre de produits de la marque. Alias veut en effet prouver qu’un projet fondé sur la technologie, la recherche et la sobriété débouche sur un produit toujours actuel, profondément charismatique et jamais obsolète.
 

L’aménagement
L'aménagement du stand Alias pour Orgatec 2016 invite à explorer et à découvrir les nouveautés produits au fil d'un parcours articulé en différents espaces qui représentent les lieux de travail moderne, où l'organisation ne cesse de gagner en fluidité et en dynamisme.

Les possibilités illimitées que les collections exposées offrent au monde du travail se déploient ainsi dans ces lieux transversaux, flexibles et interconnectés.

Un véritable « bureau Alias » où les nouveautés 2016, qui reposent toutes sur le sol, cohabitent avec les élargissements de gamme.

Le visiteur évolue ainsi librement au sein du bureau Alias, un espace où les lieux de travail, de réunion et de détente sont étroitement mêlés.

La réception qui accueille les visiteurs se situe à l'un des deux accès du stand, derrière une composition aline occupant toute la hauteur. L’atmosphère de dialogue avec les visiteurs est assurée par les tables biplane signées Alberto Meda, proposées dans de nouvelles dimensions, et par les tabourets à hauteur réglable atlas de Jasper Morrison.

Derrière la réception, la nouvelle cabine eleven high back privcy de PearsonLloyd offre quant à elle un espace plus confidentiel.

Le parcours se poursuit par un espace détente qui accueille le système de poufs et de rangements okome conçu par le cabinet Nendo.

L’espace de travail occupe une position centrale sur le stand Alias : le poste opérationnel se compose d'une table tec cable signée Alfredo Häberli entourée des nouvelles chaises de bureau slim de PearsonLloyd. L'ameublement du bureau de direction a quant à lui été confié à Alberto Meda avec frametable oval et rollingframe 52 déclinées dans différentes finitions.

Trois petits espaces lounge, confiés respectivement à TT soft d'Alfredo Häberli, au fauteuil et au pouf Gran Kobi de Patrick Norguet et slim lounge signé PearsonLloyd, tous proposés dans les différentes configurations du système aline de Dante Bonuccelli, agrémentent l'espace réunion accueillant la frametable oval en version XL et les assises de la collection frame 52 d'Alberto Meda.

Au-delà de la zone d'exposition se trouve une vitrine en panneaux Bencore qui crée une séparation avec l'espace travail, meublé des tables à piètement unique atlas de Jasper Morrison et les assises twig comfort plastic en variante anthracite. Les rayonnages accueillent un florilège de nouveautés produits et du catalogue Alias Office et mettent en lumière les traits distinctifs de chaque pièce.

La paroi consacrée au savoir-faire retrace l'histoire de chaque projet, depuis l'idée qui a germé dans la tête du designer jusqu'au produit industriel fini. Un parcours loin d'être tout tracé car technologies, choix esthétiques et ergonomiques imposent sans cesse des réflexions et des modifications.

L'histoire commence avec slim de PearsonLloyd, des premières ébauches à l'affinement des articles qui composent la collection en passant par le développement et les analyses dimensionnelles des composants choisis pour les assises.

Le travail stratégique consistant à choisir les technologies les mieux adaptées pour développer la collection passe par de nombreuses considérations d'ordre esthétique mais aussi économique et performanciel.

Le premier projet abordé est celui de la chaise de travail : après avoir sélectionné le lourd mécanisme et déterminé les caractéristiques de la chaise, les designers et l'équipe d'Alias se sont concentrés sur l'épure des géométries et des surfaces du produit afin d'alléger sa silhouette au maximum, transformant ainsi une machine ergonomique complexe en un geste ultraléger d'une grande élégance. Viennent ensuite les chaises slim conference, trois assises aux piètements et accoudoirs différents avec diverses associations de tissu et plastique ou tout tissu.

Là encore, la principale difficulté consiste à faire rimer un excellent confort avec des épaisseurs réduites à l'extrême. Le geste minimaliste et très léger ne doit pas porter préjudice au confort de cette collection de sièges.

Le récit est étayé par l'exposition de coques et de modèles de prototypes.

La dernière partie du mur est consacrée aux assises lounge, deux produits rares dans la collection dont Alias s'est acquitté à travers un geste d'une extrême légèreté, soutenues par un piètement sculptural. Des vitrines retracent là encore l'évolution des prototypes des composants.

 
L'histoire de la compétence d'Alias se poursuit dans une vitrine entièrement consacrée à frame 52, où, dans un espace transparent, flottent les compositions de la gamme de sièges signée Alberto Meda. Elle permet d'apprécier toute l'élégance de la ligne des nouveaux piètements ainsi que les détails que le designer désormais culte a apportés au produit.

Outre les composants des projets, la paroi accueille également des écrans dont le contenu numérique relate les étapes de développement.

La pièce "back-office" adjacente à l'espace de travail abrite une cafétéria et un petit bureau de travail.

Le styling du stand Alias pour Orgatec 2016 a été confié au cabinet Vandersande: “Les matériaux et les formes les plus divers évoquent autant de cultures différentes, tout en tissant entre eux des liens subtils. Sous le signe de l’inattendu, ils soulignent l'originalité de l’idée Bureau d’Alias.”

La couleur se taille elle aussi la part belle grâce à de magnifiques finitions qui subliment les lignes des différentes collections : les structures déclinées dans des tons blanc, sable et aubergine sont rehaussées d'un florilège raffiné de tissus Kvadrat® et de cuirs Pelle Frau® Color System SC.

Une installation qui retrace le parcours de recherche et d’expérimentation qui a fondé l’identité d’Alias au fil des ans et a donné naissance à différentes collections qui font toutes rimer innovation avec technologie et légèreté.

© Alias Design 2017 - P. IVA 02176720163